Frédéric Boulant

Après avoir travaillé pour  le photographe de mariage Laurent Carpentier pendant de nombreuses années, Frédéric Boulant se spécialise dans la photographie de presse et de portrait en travaillant notamment pour les agences  Bureau 233 et Visual press sur Paris.

 

Pendant cette période, Il produit beaucoup d’images de femme et d’homme politique ainsi que des acteurs de cinéma. En 2010 il commence à préparer son travail pour la présidentiel de 2012 qu’il couvrira en choisissant François Hollande au lieu de Nicolas Sarkozy. Il  signera un portrait du futur Président au côté d’un agrandissement d’un jeune photojournaliste tué en Irak Rémi Ochlik, membre alors de la même agence de presse. Il sera le seul photographe à immortaliser le moment d’annonce de la victoire de Hollande au sein de la garde rapproché dans son QG de campagne.

 

En 2014 il se rend pour la troisième fois au Burkina Faso pour finaliser son travail sur les femmes de l’ombre. Il a été exposé dans des galeries sur Paris et Lyon.

 

En 2015, Frédéric Boulant est associé à l’auteur gastronome Jacques Bertinier  pour publier un livre  sur les produits d’exception des Halles de Lyon, travail aux antipodes de ces portraits. Il associera son image à l’association « Faso feu » pour la publication de ces photos d’enfants du Burkina sur un livre retraçant l’historique d’une école d’orphelins de Ouagadougou.

 

En 2016 il développe le projet « Baxter » du nom de son inventeur ou il contre colle ses portraits sur des poches de perfusion.

 

En 2017 il lance son projet « 69 Lyonnais », 69 visages de personnalités qui par leur action et leur naissance en terre Lyonnaise, lui le Lyonnais d’adoption, mérite d’être présenté. 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© frédéric boulant 2012